Bioplastique : tous nos produits biosourcés ou biodégradables

Pour répondre aux enjeux environnementaux, l’utilisation des polymères thermoplastiques provenant de la chimie verte se développe dans l’industrie plastique.
Regroupés sous le nom « Bioplastique », on retrouve les plastiques biosourcés issus uniquement de la biomasse végétale (ricin, betterave, canne à sucre, lin, chanvre, algues… ), et les plastiques biodégradables, soit pétrosourcés, soit biosourcés.
Biosourcés ne signifie pas forcément biodégradables ; en revanche, comme tous les thermoplastiques, ils peuvent être recyclés, réintégrés directement dans nos cycles de production ou cédé à des partenaires choisis pour alimenter d’autres filières de productions thermoplastiques
WATOM sait travailler industriellement des plastiques biosourcés depuis plus de 10 ans.

Les matériaux biosourcés

Obtenus à partir de matières premières renouvelables (issus de la biomasse, sans concurrence avec les cultures vivrières) , les polymères biosourcés représentent une alternative intéressante aux polymères issus du pétrole brut ou du ou gaz naturel, composants de base de la plupart des plastiques.

Avec des propriétés mécaniques et fonctionnelles  équivalentes au conventionnel, les molécules biosourcées (totalement ou partiellement) peuvent être utilisées dans des filières d’extrusion traditionnelles et transformées à la demande.
Elles permettent d’obtenir un produit fini équivalent ou de créer des matériaux avec des propriétés innovantes.
Elles sont utilisées pour fabriquer des profilés, des feuilles ou des tubes pour des packaging (sac plastique, emballage alimentaire unitaire), profils d’automobile, de train ou d’avion , verres de lunette, profils de construction, d’éclairage ou de décoration.
On retrouve donc ces polymères dans la composition de nombreux matériaux autour de nous : bâtiment, cosmétique, hygiène par exemple.

 

Un plastique biodégradable ?

Le plastique porte une image négative de matériau polluant qui met des années à se dégrader.
Fortes de ce constat et soucieuses de réduire leur impact sur la planète, les plasturgistes utilisent de plus en plus de produits innovants à base de matériaux biodégradables.
De fait, le plastique peut bel et bien être biodégradable.

Les produits pouvant être considérés comme tels sont constitués uniquement de polymères, additifs, etc…D’origine biologique se décomposant sous  l’action des micro-organismes pour se transformer en carbone, en hydrogène ou en oxygène.
C’est le cas par exemple des sacs plastiques compostables fabriqués à base de fécule de pomme de terre.

Deux exemples de matières biodégradables : PHA (polyhydroxyalcanoate) et PLA (acide polylactique).
On retrouve les plastiques biodégradables dans de nombreux domaines, notamment l’agriculture ou le packaging.

Le PA11, un matériau prisé

On parle souvent du PLA, le polymère biodégradable le plus commercialisé, pour son utilisation en impression 3D.
Mais il y en a un autre très intéressant, utilisé pour la fabrication de pièces sur-mesure : le polyamide 11, un polymère thermoplastique aux propriétés de grande qualité :

  • Résistance chimique, mécanique (chocs) et électrique très élevée,
  • Fiable dans des environnements extrêmes,
  • Plus souple,
  • Utilisable à des températures allant de -40° à +130°,
  • Grande transparence.

Dérivé de l’huile de ricin, c’est un polyamide 100 % biosourcé et renouvelable, utilisé en plasturgie pour  la fabrication de tubes, de flexibles, de profils pour des applications variées : loisirs (ski), automobile (calandre, optique, élément de tableau de bord) , ferroviaire, aéronautique, éclairage, énergie, électronique, optique (verre de lunette).

Engagés pour proposer des produits en bioplastiques depuis plus de 10 ans, nous sommes à vos côtés pour vos projets innovants
Dans le cadre de l’utilisation de thermoplastique conventionnel, conformément à notre démarche qualité, nous proposons systématiquement d’intégrer au moins 10% de matière recyclée dans nos formules, sans altération des qualités mécaniques et techniques du produit.