Le polycarbonate transparent, un matériau expert, spécialité de Watom

Aussi transparent que le verre, incassable, résistant aux grandes amplitudes thermiques (-100 °C à + 120 °C), difficilement déformable ou inflammable, le polycarbonate (ou PC) est un thermoplastique d’exception.

Doté d’une plage d’utilisation plus large que le plexiglass, il est néanmoins délicat à transformer par extrusion et demande un savoir-faire pointu.
Une expertise développée par Watom depuis plus de 40 ans, qui lui permet aujourd’hui de fabriquer des produits en polycarbonate transparent à la demande.

Le profilé polycarbonate, pour quoi faire ?

Le plastique polycarbonate transparent a des caractéristiques très intéressantes :

  • Tenue aux chocs à froid comme à chaud (250 fois plus résistant que le verre),
  • Résistant aux rayures,
  • Tenue aux grandes amplitudes thermiques (-100 °C à + 120 °C).
  • Transparent
  • Tenue au feu

 De plus, il peut être teinté (transparent ou opaque) ou devenir opalescent (il laisse alors une lumière se diffuser).

Autant de propriétés qui font qu’on le retrouve partout autour de nous.
Souvent appelé « verre synthétique », il est présent dans les verres des lunettes (de vue ou de soleil), les verres blindés, les boucliers des force de l’ordre, les parois d’aquarium ou la vaisselle  incassable par exemple.

Très utilisé dans le domaine de l’éclairage architectural, ferroviaire et aéronautique, la signalétique, le PC est particulièrement apprécié pour ses qualité de résistance aux chocs, sa transparence ou son opalescence, sa tenue en température, au feu et mécanique.
Il est aussi employé en injection pour la réalisation de pièces automobiles (optique, calandre) ou de casques de moto ; et en extrusion pour, notamment, la fabrication de profil de piscine (couverture de piscine) ou de vitre de smartphone.

Créer un tube polycarbonate transparent en France

De par ses principales caractéristiques, le PC est une excellente alternative au verre, d’autant plus qu’il est beaucoup moins lourd et facilement recyclable.
Obtenu par extrusion, le polycarbonate thermoplastique offre de multiples applications en tube :

  • Eclairage : architectural (gare, aéroport), technique (parking, gare, tunnel) ou public (candélabre),
  • Agencement ou aménagement (stand, magasin),
  • Industrie (agroalimentaire).

Comme tous les thermoplastiques, le PC peut être rebroyé et réextrudé, dans certaines conditions, pour refaire des plaques ou des profilés polycarbonate transparents.

Obtenir un plastique rigide transparent

On retrouve ce type de plastique sous la forme de plaque de différentes épaisseurs en standard.
Associé au plexiglass, le PC peut s’utiliser pour des plastiques transparents rigides extérieurs (surfaces vitrées, toitures de serre, couverture de piscine, éclairage extérieur, signalétique).
En effet l’association de ces 2 polymères permet de conjuguer la haute résistance aux chocs du polycarbonate et celle aux UV du PMMA (plexiglass).

Ces plaques plastiques sont obtenues par extrusion : la matière première, matériau thermoplastique sous forme de granulés, est fondue et malaxée par une vis sans fin dans la machine.
Cette dernière pousse également la matière pâteuse au travers d’un outillage spécifique pour lui donner sa forme grossière, puis au travers des calibreurs pour qu’elle prenne sa forme définitive et ses tolérances.
L’action de poussée de la vis est combinée à celle du banc de traction.

Si le PC séduit par des propriétés exceptionnelles, son prix élevé, sa mauvaise tenue aux UV (il faut le charger en produits anti UV) et la présence de bisphénol A  peuvent être des freins à son utilisation.

Soucieux de limiter l’empreinte écologique du polycarbonate transparent, Watom a validé des alternative biosourcées et sans BPA reprenant toutes ses caractéristiques.